Partenaires opérationnels et techniques avancent ensemble sur les modules 3 et 4 du projet ALARM

Partenaires opérationnels et techniques avancent ensemble sur les modules 3 et 4 du projet ALARM

  • poste de secours Marcinelle

15 représentants opérationnels et techniques, issues des 7 zones, des 3 SDIS et de l’ISSeP, officiers de sapeurs pompiers et techniciens, se sont réunis le 14 juin au poste de secours de Marcinelle.

Le but de cette rencontre était de présenter aux uns et aux autres les travaux réalisés dans le cadre des modules de travail 3 et 4 (Gestion intégrée des risques et coopération  opérationnelle).

Le premier point évoqué concernait le cadre juridique.

 

Convention expérimentale, arrangement Administratif : le cadre juridique se précise

Des délégations du projet ont été reçues à deux reprises à la Direction Générale se la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC) afin de travailler sur l’évolution du cadre juridique de la coopération transfrontalière. Les représentants du projet y ont présenté un projet de convention dite « expérimentale », devant permettre de préparer un dispositif binational plus pérenne. Suite à ces rencontres, l’évolution du cadre juridique semble bien engagée.

 

La DGSCGC a rédigé une proposition d’arrangement administratif qui a ensuite été retravaillée en collaboration avec l’EMIZ Nord et les services Belges. Une nouvelle version du texte revue par les services juridiques de la DGSCGC sera envoyée prochainement, et sera soumise à la validation du Ministère des Affaires Etrangères.

 

Durant la réunion de ce jour, une présentation des fiches, rédigées par un des groupes de travail et devant servir d’annexes au conventionnement, a été effectuée :

=> Fiche 1 : Déclenchement et de suivi de l’alerte (CODIS / Centre 100)

=> Fiche 2 : Conditions et Modalités d’engagement des Officiers de liaison

=> Fiche 3 : Conditions et modalités d’engagement des moyens courants en doublon

=> Fiche 4 : Retex ALARM (moyens courants et officiers de liaison)

A la suite de cette réunion il est demandé à l’ensemble des participants de prendre connaissance des fiches et de bien vouloir les amender.

La réunion s’est ensuite orientée vers le Système d’Information Géographique.

 

Un outil de partage d’information se met en place

Le SDIS du Nord effectue une présentation de l’outil GéoAlarm et notamment des évolutions qui ont été réalisées. Il est rappelé que chacun des partenaires a accès à l’outil et qu’une fonctionnalité de modification à distance a été ouverte afin que chaque zone de secours et chaque SDIS puisse effectuer les mises à jour nécessaires.

 

L’outil propose à ce jour une représentation cartographique dynamique :

  • des postes et centres de secours,
  • des risques présents sur le département du Nord et de la Zone WAPI
  • de l’ensemble des données administratives.

 

L’ISSeP a terminée la réunion par une présentation des travaux sur lesquels les techniciens travaillent actuellement afin de rapatrier les données de GéoAlarm dans un serveur plus pérenne. L’objectif principal étant que l’outil qui sera partagé ne demande pas un investissement en temps trop important pour les utilisateurs.

 

La rencontre s’est ensuite clôturée par une visite guidée du Poste de secours de Marcinelle par le Major Yves De Meyer, un bijou architectural inauguré le 28 octobre 2016 (20.000 mètres carrés, 6000 mètres carrés par niveau).

2018-08-30T11:07:18+00:00dimanche 1 juillet 2018|Non classifié(e)|